Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Cédric Brément, une route du rhum arrangée aux fruits

    Les Rhums de Ced', à Sainte-Pazanne (44) Les Rhums de Ced', à Sainte-Pazanne (44)

    Ahhh, un 'tit verre de rhum... Un moment de grâce qui tord parfois quelques boyaux ! Il fallait un puriste pour ôter au spiritueux son côté "tue-diable". Ingénieur, basketteur, concepteur culinaire et désormais maître-artisan, Cédric Brément s'est décidé à arranger le rhum à sa façon. Depuis, les chemins de 800 cavistes mènent aux Rhums de Ced'.

    Elle est déjà longue, la route des Rhums de Ced'. Pour le fondateur de cette société du Pays de Retz (44), la première balise remonte au grand-père. "Quand il venait à la maison, il avait toujours sa bouteille réservée pour son ti'punch", se souvient Cédric Brément. "Personne n'avait le droit d'y toucher."

    Le souvenir du "bon" produit refera surface lors des années étudiantes à Caen, où le jeune Nantais navigue entre rhum coca et rhum orange."Je me suis vite demandé comment consommer un bon rhum sans se détraquer la tête et le ventre ! Des copains basketteurs m'ont parlé du rhum arrangé, et je suis tombé dedans." Une bien belle marmite. Premières recettes à base de rhum et de fruits frais, premières mixtures artisanales. Petit à petit, les bouteilles s'alignent sur les étagères et défilent pour les anniversaires, les copains de passage... la maturation du projet est lancée.

    Du panier à l'assiette

    Cédric Brément, maître artisan de la boutique Les Rhums de Ced' "Il faudrait me passer sur le corps pour me faire arrêter la fabrication à la main !"

    Il faut dire qu'avant d'aimer le rhum, Cédric Brément aime "la boustifaille". Mieux, il excelle à la bonifier. Titulaire d'un BTS agroalimentaire, cet épicurien a obtenu son diplôme d'ingénieur... en deux ans au lieu de trois. Le bon élève est nourri au basket de haut niveau. "J'ai fait l'essentiel de ma carrière en Nationale 2", dit-il. "Je ne suis pas du genre à marquer 40 points par match, mais plutôt à assurer les rôles de l'ombre pour aller à la victoire... C'est ce qui m'a amené vers le travail d'équipe et le management."

    D'usine en usine, le jeune responsable de production a mitonné des nouveautés en saucisserie, en viandes marinées, en crêpes salées, en préparation de viandes ou de crevettes... En Corse, il a pris la tête d'une équipe de 15 bouchers à 24 ans."En entreprise comme sur un terrain de basket, on doit appréhender un peu de tout, y compris des choses que l'on touche du bout des doigts", philosophe-t-il. Pendant ce temps, à la maison, le rhum arrangé trouve à peine le temps de vieillir sur les étagères...

    Des recettes 100 % artisanales

    En 2011, la durée de macération et le dosage en fruits ont mûri au compte-goutte. "J'y passais presque toutes mes soirées et mes week-ends. Avec les avis des uns et des autres, je m'étais amélioré, j'avais fait l'équivalent d'une étude de marché, en somme, et j'étais arrivé au moment où il fallait décider : aller plus loin ou arrêter."

    Le 15 septembre, Les Rhums de Ced' naissent à Sainte-Pazanne avec un concept 100 % artisanal : "Un rhum martiniquais AOC, des produits exotiques frais, coupés et mis en bouteille à la main, et une macération d'un mois minimum en bouteille ou en fût. Pour respecter les obligations douanières, j'ai créé d'emblée une SARL, avec très peu de marge et quelques mois seulement pour réussir ou me planter."

    L'entrepreneur présente une gamme de cinq parfums triés sur le volet* et un rhum arrangé 100 % bio à un premier caviste. "Il a été surpris par le concept, puis emballé par l'intérêt gustatif." Rapidement, la nouveauté séduit le réseau et en bon VRP, le basketteur fait connaître ses produits dans toute la France lors de ses matchs. "Après un mois et demi de commercialisation, j'avais déjà atteint trois-quart de mon prévisionnel annuel."

    Une vingtaine de récompenses

    Un partenariat, signé avec la plus grosse coopérative fruitière de la Réunion, assure une livraison des fruits exotiques en 48 h. Le reste des fruits, pommes ou fraises, sont d'origine locale. Un partenariat, signé avec la plus grosse coopérative fruitière de la Réunion, assure une livraison des fruits exotiques en 48 h. Le reste des fruits, pommes ou fraises, sont d'origine locale.

    Des centaines de macérations plus tard, ses rhums assagis aux fruits ont trouvé bon port. En 2016, ils ravitaillent 800 cavistes et épiceries fines en France et à l'international. L'activité est multipliée par deux chaque année et le parcours en solo est devenu un travail d'équipe (neuf collaborateurs), distingué par une vingtaine de récompenses dans des concours nationaux ou internationaux. Son capitaine, lui, a reçu en 2013 le titre de "Maître artisan" par la Chambre régionale des métiers.

    Si le savoir-faire artisanal est conservé (et ne bougera pas !), le process, lui, a évolué. De Sainte-Pazanne, l'entreprise a déménagé en janvier 2016 dans un nouveau local à Saint-Hilaire-de-Chaléons. "Avant, on mettait 2 h à bouger des dizaines de palettes pour atteindre le bon produit sur un petit espace de 180 m². Maintenant, on a un vrai local de stockage de 580 m²." Un beau terrain de jeu. "Comme au basket, chacun a un rôle à jouer et une performance à atteindre. Ici, on cherche la création de nouveaux spiritueux." Avec une nouvelle tournée de balises à l'horizon pour Les Rhums de Ced' : "Après la Suisse, la Belgique, Andorre et Québec, nous développerons l'export en Italie, en Angleterre, en Allemagne et en Suède." Le fruit d'un sacré cheminement.

    * Les rhums arrangés Ananas Victoria, Mangue-Passion, Banane-Kiwi, Pomme-Gingembre et Carambole-Passion.

     

    Pour en savoir plus : http://lesrhumsdeced.fr

     

    Cédric Brément, maître artisan de la boutique Les Rhums de Ced'

    Cédric Brément, maître artisan de la boutique Les Rhums de Ced'

    Annie Rapin - Journaliste
    Annie Rapin - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...